« CAR LE MOT,QU'ON LE SACHE, EST UN ÊTRE VIVANT »
 

(Victor Hugo) 

 Penser, Nommer, Questionner 

LA PHILOSOPHIE DE L' OSTÉOPATHIE

La pratique ostéopathique est cadrée par une philosophie et des principes bien spécifiques. Ils sont au nombre de quatre et constituent une toute autre représentation du corps humain, vis-à-vis de la médecine traditionnelle occidentale. En plus de la spécificité première de l’ostéopathie qui est l’utilisation exclusive des mains pour soigner, les principes qui la définissent sont les suivants :

  • Le concept de globalité : le corps humain fonctionne comme un tout, un système composé de différentes parties reliées entre elles. L’ostéopathie met l’accent sur les interactions entre les parties, plus que sur les parties elles-mêmes, notamment via le tissu conjonctif (fascia).
     

  • L’articulation entre structure et fonction : l’ostéopathe agit sur la structure (articulations, muscles, fascias, viscères) dans le but de rétablir la fonction (fonctionnement normal des organes, métabolisme, etc.). On dit que « la structure gouverne la fonction ».
     

  • L’homéostasie : le corps humain possède cette capacité d’auto-régulation, il maintient naturellement en équilibre ou ramène à la normale les constantes physiologiques du corps.
     

  • La « loi de l’artère » : l’ostéopathe n’utilise aucun produit médicamenteux pour soigner, il considère que le corps, via sa capacité d’auto-régulation, nécessite une bonne circulation du sang et de la lymphe, de tous les liquides du corps, pour se soigner.

 
 
IMG_1750_edited_edited.jpg